Informatique

Une nouvelle technologie qui transforme n'importe quoi en surface tactile

Cette nouvelle technologie permet de transformer quasi n'importe quel objet en interface tactile "multi touch". Cela permet par exemple de savoir de quelle manière un bouton de porte est tenu (fermement, du bout des doigts, avec un doigt seulement). Ou de savoir comment une main interragit avec une surface d'eau. Ou encore si on a un coude, deux coudes, la main, les deux mains, trois doigts... sur une table.

Tout cela en analysant la capacitance de l'objet touché et en utilisant de multiples fréquences d'analyse.

La vidéo est plus parlante :

 

 

Touché is a new sensing technology that proposes a novel Swept Frequency Capacitive Sensing technique that can not only detect a touch event, but simultaneously recognize complex configurations of the human hands and body during touch interaction. This allows to significantly enhances touch interaction in a broad range of applications, from enhancing conventional touchscreens to designing interaction scenarios for unique use contexts and materials. For example, in our explorations we added complex touch and gesture sensitivity not only to computing devices and everyday objects, but also to the human body and liquids. Importantly, instrumenting objects and material with touch sensitivity is easy and straightforward: a single wire is sufficient to make objects and environments touch and gesture sensitive.

Lien : Disney Research: Touché: Enhancing Touch Interaction on Humans, Screens, Liquids and Everyday Objects

(Via Slashdot)

 

Could Target Sell Its 'Pregnancy Prediction Score'? - Forbes

Target est une chaîne de supermarché bien connue aux states. Comme d'autres, ils analysent finement les habitudes d'achats de leurs clients. En profilant les clients, il est possible de déterminer ce qu'ils ont (ou vont avoir) envie d'acheter. Et donc de leur envoyer le plus pertinent des folders de pub.

C'est ainsi qu'ils profilent leur clientes afin de savoir si elles sont enceintes d'parès ce qu'elles achètent. D'après l'article ci-dessous, ils seraient même capables de savoir où elles en sont (pour quand est prévu la naissance). Ainsi, on enverra une pub pour des vêtement de grossesse au premier trimestre, des pubs de nounours en peluche le dernier.

Un exemple parfait de ce que l'on peut faire avec l'analyse des données et les statistiques dans un monde numérique. Pour l'anectode, un père recevant des publicités pour langes au nom de sa fille a ainsi appris que celle-ci était enceinte.

De là à ce que Target vende ce "score de grossesse potentielle" à un vendeur de produits liés aux grossesses, voire à un potentiel futur employeur (qui n'aurait pas envie d'engager une femme sur le point d'accoucher)... il n'y a qu'un pas.

 

Thanks to the New York Times, we now know that Target has a system for figuring out which of its shoppers are knocked up. As Charles Duhigg, an expert in habit formation, makes clear, this is extremely valuable data as new parents tend to get hooked on certain brands and become loyal customers during the first few years of a child’s life — when they’re like the cookie monsters of kids’ goods. Target assigns every one of its customers a “pregnancy prediction score,” with an estimate of the due date, so that coupons can be timed to the right stage of pregnancy (e.g., maternity ware in the second trimester, placenta teddy bears near the end of the third). Other pregnancy-product companies would surely love to have access to this data. Or, more nefariously, employers who might want to avoid hiring a mother-to-be. Could Target sell it to them?

Lien : Could Target Sell Its 'Pregnancy Prediction Score'? - Forbes

 

 

Richard Stallman Was Right All Along

As our society grows more dependent on computers, the software we run is of critical importance to securing the future of a free society. Free software is about having control over the technology we use in our homes, schools and businesses, where computers work for our individual and communal benefit, not for proprietary software companies or governments who might seek to restrict and monitor us.

Lien : Richard Stallman Was Right All Along

 

L'importance réaffirmée du logiciel libre au service des libertés de chacun

Outils 3D à tester

Voici quelques outils 3D à tester

Scultris

Sculptris, logiciel de sculpture en temps réel. Je pense fait par ceux qui ont fait Z-Brush http://www.pixologic.com/sculptris/ Pour l'instant gratuit, en beta. Fonctionne terriblement bien

Photo scene editor

Permet de faire des objets 3D à partir de simples photos. Incroyable http://labs.autodesk.com/utilities/photo_scene_editor/

Blender

Sans oublier la nouvelle version de Blender (www.blender.org) qui propose une interface utilisateur beaucoup plus simple que les versions précédentes (à mon goût). Je voudrais bien m'y mettre un peu plus.

Gérer les lois comme du code source

Le gestion des textes législatifs est un véritable casse-tête. Qui a changé quoi, comment gère-t-on les addendum, de quand date telle modification, comment trouver tel élément de loi, etc... Le législateur est confronté à une quantité massive de texte, manipulé et modifié par une multitude d'acteurs, et qui doit être rendu public de la manière la plus transparente possible. Cela fait un certain temps que j'y pense : les textes de lois et les problèmes qu'ils entrainent ressemblent très fort à ce qui se pose pour les développeurs informatiques dans la gestion du code source. En imaginant que l'on applique les même principes informatiques aux textes de lois on pourrait sans doute faciliter le travail de tout le monde, et rendre le processus un peu plus transparent au passage. On pourrait par exemple gérer les textes dans un système de gestion de version (type CVS ou SVN). Cela permettrait de savoir qui a changé quoi, à quel moment, et de toujours pouvoir consulter les textes dans une version précédente. Appliquer les principes du développement open source à la gestion des textes législatifs serait un grand pas pour la démocratie. J'ai découvert aujourd'hui quelqu'un qui pense la même chose. A lire ici : http://seanmcgrath.blogspot.com/2010/06/kliss-law-as-source-code.html